La Bibli

La bibli en couvre-feu

Envers et contre tout, on ne perd pas le rencard des jeudis, et on se lance dans un nouveau cycle, objets cassés.

Jeudi 21 janvier 2021


La bibli confinée

En attendant de s’affaler de nouveau sur les sofas de l’Anamorphose, la Bibli s’obstine à vous raconter des histoires. Des formats sonores à retrouver tous les jeudis au bord de la marmite ou du précipice.

Jeudi 3 décembre 2020

Jeudi 26 novembre 2020

Jeudi 19 novembre 2020

La Bibli ?

La Bibli est difficilement définissable. Un gang de lecture ? C’est en partie ce qu’elle est. Il arrive qu’on y lise des textes à voix haute, pour les découvrir ensemble, se les réapproprier en y mêlant nos voix, et accorder une attention particulière à la forme que prend le texte, à la manière dont il nous parle. Le plus souvent, un livre est présenté par quelqu’un.e. Un thème ou une question qui nous titillent sont discutés, à l’aide de bouquins qui nous éclairent, ou au moins nous intéressent. Quelle que soit la forme adoptée, l’intérêt est toujours d’ouvrir la discussion, que le textes abordés nous donnent matière pour nous exprimer, pour réfléchir à partir des énoncés présentés, et affiner notre analyse du monde.

En ce sens, l’ambition de la Bibli se veut profondément politique. Délaissant pour un court moment le calendrier militant et l’urgence des situations, la Bibli peut nous permettre de nous doter d’outils théoriques, de comprendre ensemble des concepts politiques, de nous nourrir de bribes d’histoires ou d’imaginaires littéraires, pour penser le monde dans lequel nous vivons et rêver aux conditions de son renversement.

La Bibli c’est aussi une bibliothèque : un espace dans lequel il y a des livres partout. Nous tenons à leur présence visuelle, palpable, à leur odeur de poussière pour certains, à leurs couvertures criardes pour d’autres, à l’ambiance qu’ils posent. Le choix du rangement alphabétique, sans distinction de genres, fait se côtoyer les époques, mêle les romans aux essais politiques, rapproche l’histoire de la poésie, et crée des voisinages surprenants entre les auteurs. Nous aimons nous retrouver dans cet univers, qui nous relie à milles histories et nous donne l’air intelligent.

Enfin, la Bibli peut se transformer au gré de nos envies en club de théâtre, en bistrot du coin, en université populaire ou en cinéma d’art et d’essai, passant de l’un à l’autre, parfois dans la même journée. Sa seule constance est d’essayer de nous tenir ensemble pour un moment. Cheminer à travers ces formes, aiguiser et éprouver des pensées communes.

Consultez les archives de la Bibli.